Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue dans mon Univers Angélique.

Bienvenue dans mon Univers Angélique.

APPEL VERS UN MONDE DE DOUCEUR!!! Je suis un canal ouvert à la source divine. Ce blog parlera de mes connaissances, expériences et de pratique vers un cheminement spirituelle dans ma progression d’artisane de lumière. Dans le partage avec tous pour créer un monde de paix et d'amour.... Vous et moi avançons ensemble main dans la main pour accomplir notre mission sur la terre bleue. Avec l’amour de DIEU et de nos guides divin de lumière angéliques….

Publié le par KATE
Publié dans : #A MA FAMILLE
FERMER LES YEUX ET IMAGINER!!!
 
Oui, quel très beau poème...
et tellement réconfortant ! oui, je pense que c'est ça l'amour,avoir confiance fermer les yeux et ressentir tout l'amour qu'on nous envoie de l'autre côte cher a notre coeur...

Je vie un deuil  et cette semaine cela fera 4 ans ,et je sais la douleur de perdre un être cher...
Alors ce que je trouve de complètement paradoxal chez moi, c'est que je suis vraiment persuadée de l'amour divin...
je suis persuadée que tout ce qu'il y a de
"l'autre côté" est merveilleux...
J'ai cette impression de savoir!
 (je n'ai que ma vérité mais pas LA vérité..)
Mais je pleure, j'ai mal, je n'ai envie de rien certain jour,plus de motivations!!!
Alors j'attends que ça passe....
Cela est très paradoxal en moi...
peut être que c'est parce que je ne suis qu’une simple humaine qui doit subir ses épreuves sur cette terre et la douleur en fait partie...
 
FERMER LES YEUX ET IMAGINER!!!
Vague Larme
Le rideau se ferme sur ces tendres années
à peine ouvert, déjà refermé…
Le voile de l’automne sur la vie passé
m’entraine vers ces temps que je pensais oubliés

Point de rêve, point de larme,
le temps n’attend pas
Imagerie crée dans son antre,
Rêver la vie plutôt que de la passer

Esclave de ces temps qui ne dépendent que de nous,
le souffle chaud de la mort souffle dans mon cou
Image inatteignable que l’on touche sans la percevoir
ce sentiment fugace que l’on ne peut voir

Regarder par les longs carreaux droits
et voir nos souvenirs étiolés se remémorer

Se souvenir et regretter ou bien vivre et oublier

Le temps croit, d’une échelle inconnue,
moi je crois que c’est peine perdue
Je tends à disparaitre, comme mon texte s’évade,
mais j’aurai au moins existé, de par ce vague à l’âme.
FERMER LES YEUX ET IMAGINER!!!
Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog